Marie-Pierre Custody, votre hôtesse au Moulin de Salazar

Faites connaissance avec votre hôtesse

Lors de votre séjour, Marie-Pierre sera votre hôtesse. En attendant de faire plus ample connaissance, découvrez comment et pourquoi elle a choisi de vous accueillir au Moulin de Salazar. Si la réouverture des lieux est récente, les évènements qui ont conduit votre hôtesse à vous y accueillir aujourd’hui remontent à de nombreuses années 

L’amour du beau et le rêve d’un château…

« Un jour j’aurai un château !» Cette phrase, Marie-Pierre était encore enfant quand elle l’a formulée, mais elle l’a prononcée avec une conviction tellement surprenante que ses parents ne l’ont jamais oubliée… Pourtant, c’est bien à son entourage familial que Marie-Pierre doit cette inspiration et plus particulièrement aux femmes qui ont transmis à sa mère, unique enfant de toute une famille, l’amour du beau, du bois, du linge, de l’accueil et de la cuisine au beurre… Toutes ces personnes travaillent dans l’artisanat : un aïeul ébéniste et un autre tapissier leur ayant transmis la passion et la tradition des meubles et tissus anciens. Au sortir de la première guerre mondiale, une grand-tante exerce le métier de tailleur pour hommes ; sa sœur, celle de petite main pour de grandes maisons de couture parisiennes. A la maison on parle de flou, de broderie, de chapeaux : sa grand-mère est modiste dans les années 30 ! Mais sa source d’inspiration majeure reste cette grand-tante mariée avec un industriel du décolletage à Saint-Florent-sur-Cher, et dont la maison datant des années 1930 s’ouvre sur une entrée pavée de carreaux de ciment rouges, noirs et blancs,  et offre l’incroyable luxe d’une vraie salle de bain avec baignoire à pattes de lion… Ainsi, Marie-Pierre nourrit dès l’enfance son goût pour l’esthétique et ses rêves de château !

Un retour (imprévu) sur les terres de son enfance…

Peut-on réellement parler d’un hasard ? Lorsqu’en 2018 Marie-Pierre, toulousaine de cœur, se lance activement dans la recherche du château de ses rêves, elle ne privilégie aucune région en particulier et balaye les environs de Toulouse sur un rayon de cent kilomètres. C’est donc le hasard qui la conduit au Moulin de Salazar, et il lui faudra d’ailleurs un certain temps pour s’apercevoir que la bâtisse est implantée à seulement quinze kilomètres du village de Castelsagrat, village où se trouvait la maison de ses grands-parents paternels et de sa grand-mère Octavie auprès de qui Marie-Pierre a nourri de très beaux souvenirs d’enfance et d’adolescence… Une telle coïncidence ne pouvait que faire sens : bien qu’il ne s’agisse pas d’un château à proprement parler, Marie-Pierre, sous le charme de ce lieu unique et magique, adopte au premier coup d’œil et définitivement le Moulin de Salazar : c’est un véritable coup de foudre ! Depuis, elle remercie chaque jour le hasard pour ce retour aux sources aussi inspirant qu’imprévu !

Une véritable passion pour l’architecture et le design d’intérieur…

Initiée dès l’enfance, la passion de Marie-Pierre pour le beau la mène tout naturellement sur le terrain de l’architecture et du design. Un intérêt qui ne cessera de se développer, au point de la pousser à suivre un double cursus : inscrite en école supérieure de commerce, elle s’inscrit en parallèle (et en secret) à l’université d’histoire de l’art… Une initiative qui lui vaudra quelques réprimandes, lesquelles ne viendront pas à bout de ses aspirations : dès l’obtention de son diplôme de commerce, elle s’envole pour le Canada et s’inscrit dans une école d’architecture d’intérieur et de design de Vancouver. Elle commence à exercer son métier d’architecte d’intérieur dès son retour en France, à l’aube des années 2000. Aujourd’hui, elle réalise que chacun des projets sur lesquels elle a travaillé pendant cette vingtaine d’années a contribué à nourrir le grand projet de rénovation du Moulin de Salazar…

Et par-dessus tout, le désir de rendre ses hôtes heureux !

Si Marie-Pierre s’est tant investie pour transformer les gîtes du Moulin de Salazar en chambres d’hôtes d’exception, c’est avant tout pour partager son amour du beau et du bon, mais aussi parce qu’elle est convaincue que de tels témoignages de notre patrimoine industriel doivent être chéris et conservés. Du gros œuvre au moindre élément de décoration en passant par le choix des matériaux et des tissus, aucun détail ne lui a échappé : tout a été pensé pour le plaisir et la satisfaction de ses hôtes. Un principe qui s’étend naturellement aux arts de la table : service à thé, assiettes et couverts sont choisis avec soin… et les plats servis se doivent d’être à la hauteur !

Ainsi, pour satisfaire ses hôtes, Marie-Pierre cuisine uniquement des produits frais et locaux et propose des plats parfois traditionnels, parfois originaux, mais toujours inspirés des multiples influences de son enfance. Du côté de son père,  la cuisine du terroir du Sud-Ouest, qui évoque toujours pour elle les grandes réunions de famille au coin du feu et la générosité de sa grand-mère accueillant ses petits enfants à grands renforts de foies gras et confits, de merveilles au sucre et de poules au pot… Du coté de sa mère,  la cuisine du Centre, plus marquée par la culture ouvrière, patés aux pommes de terre, blanquettes de veau et brioches au beurre du dimanche… Sans oublier la savoureuse cuisine de la région méditerranéenne où Marie-Pierre a vécu une partie de sa jeunesse… Autant d’inspirations pour un seul mot d’ordre : faire plaisir et rendre ses hôtes heureux !

Vous souhaitez en savoir plus sur votre séjour ?

Marie-Pierre vous répondra dans les plus brefs délais !

Vous souhaitez en savoir plus sur votre séjour ?

Marie-Pierre vous répondra dans les plus brefs délais !